fbpx
pictogramme de diamant

Le diamant, un minéral naturel composé de carbone pur

C’est grâce aux nombreuses tentatives en laboratoire pour le synthétiser que l’on a pu établir les conditions dans lesquelles se forme le diamant. La genèse des diamants se serait faite dans des conditions plus qu’extrêmes.

En effet, on estime qu’il aurait fallu des températures de l’ordre de 1 300 à 1 400 °C, et des pressions d’environ 70 tonnes / cm², le tout à une profondeur de 200 km. Ce sont les variations de ces conditions qui déterminent la qualité des diamants produits par un gisement. Les études montrent que les pierres de qualité gemme se sont formées à des températures plus hautes que celles nécessaires à la cristallisation des diamants industriels. Il nous est en revanche impossible aux vues des connaissances actuelles de dire si ces conditions ont perduré pendant des siècles ou pendant des millions d’années.

Il est utile de préciser que l’âge des diamants varie de plus de 3 milliards d’années pour les pierres d’Afrique du Sud à 990 millions d’années pour diamants les plus « jeunes » que l’on trouve au Botswana.

La formation du diamant est systématiquement liée à la présence de Kimberlite. Il s’agit d’une roche volcanique d’une grande dureté qui protège le diamant lors de sa remontée vers la surface. En effet, le diamant nous parvient grâce aux éruptions volcaniques, alors même qu’il ne résiste pas à des températures supérieures à 1 500 °C. C’est donc grâce à la kimberlite qui le recouvre et agit comme une couche protectrice que le diamant supporte son voyage depuis le manteau terrestre jusqu’à la surface.

 

diamant brut octaédrique

DIAMANT GEMS Diamantaire Paris et Anvers.