fbpx
pictogramme de diamant

L’appréciation de la couleur est déterminante dans l’estimation d’une pierre, et elle explique les différences de prix d’un diamant à l’autre.

En règle générale, la couleur du diamant varie du blanc bleuté au jaunâtre ; les autres couleurs sont appelées fancy colours. On distingue le bleu, le vert, le jaune (mais seulement lorsqu’il est jaune canari), et le brun (quand il est intense). Les tons brun clair et champagne ont une valeur moindre, et leur cote varie selon la demande. Le rose est très recherché ; il est habituellement très pâle mais, quand il est intense, sa valeur est inestimable. Les diamants jaunâtres et bruns sont les moins cotés. Les très mauvaises qualités servent surtout dans l’industrie.

Déterminer sans ambiguïté la couleur des diamants, en éliminant autant que possible la subjectivité, a toujours été une démarche nécessaire dans le commerce du diamant.

Une échelle a été mise en place afin de classer la couleur du diamant : elle commence à D (blanc neige) et se termine à la lettre Z (jaune prononcé) :

 

échelle couleur diamant
 

Pour avoir une première appréciation de la couleur du diamant, on le pose sur une feuille de carton bristol bien blanc, pliée au milieu, la colette de la pierre étant dirigée vers le haut, car c’est dans cette partie que la couleur est la plus apparente.

L’examen se fait en approchant le carton le plus près possible d’une source lumineuse blanche et froide, en éliminant toutes les autres influences lumineuses extérieures. Il peut aussi se faire à la lumière du jour, face au nord (jamais à la lumière du soleil), par un temps dégagé.

Un procédé ancien consistait à embuer la pierre de son haleine : on avait en effet constaté que les couleurs se décèlent plus facilement au fur et à mesure que la buée disparaît de la pierre.

DIAMANT GEMS Diamantaire Paris et Anvers.