fbpx
pictogramme de diamant

Lingot d’or ou diamant ?

Le cours de l’or est soumis à des fluctuations à la hausse comme à la baisse. La principale cause de ces variations est essentiellement due à la situation économique. La conjoncture économique mondiale ou le cours du billet vert influent directement sur celui de l’or. Ainsi, il a subi une baisse d’1/3 de sa valeur durant l’année 2013.

Le diamant, quant à lui, a un cours qui fluctue beaucoup plus modérément que l’or. Prenons l’exemple d’un diamant rond de 5 carats, de couleur D, et de pureté IF, son prix a augmenté de 144 % entre 2004 et 2015.  Dans un contexte assez troublé, 2014 et 2015 ont été toutefois des années baissières (7 % par an), mais nous sommes loin des 30 % de baisse du cours de l’or de 2013.
Le cours du  diamant est moins sujet aux variations que l’or, ce qui fait de lui un placement plus stable et plus régulier.

 

Comment sont fixés les cours de l’or et du diamant ?

L’or,

Les cours au fixing de Londres servent de référence mondiale. Le cours de l’or est calculé selon un rituel immuable depuis 1919. Deux fois par jour (à 10 h 30 et 15 heures), quatre banques, Société générale, Bank of Nova Scotia, HSBC et Barclays, se concertent par téléphone pour fixer le cours de référence de l’or. À partir d’un prix de départ, ces dernières font des offres d’achat et de vente jusqu’à ce que soit trouvé un prix d’équilibre.

L’offre est principalement alimentée par la production et les ventes des autorités monétaires. Depuis la démonétisation, certaines banques centrales et institutions internationales comme le FMI ont pu liquider une partie de leurs stocks, ne conservant aujourd’hui qu’une réserve de 30 000 tonnes soit quand même à peu près 20 % de tout l’or extrait depuis deux mille ans. La production actuelle est évaluée à 2300 tonnes par an. Elle est en progression constante en raison de l’utilisation des nouvelles technologies d’extraction.

La demande émane principalement de la bijouterie, de l’orfèvrerie, et de la joaillerie. Elles absorbent à elles seules près de 80 % de l’offre mondiale. Il est à noter cependant que ces professions travaillent rarement l’or pur de 24 karats. Par souci de travail du métal, elles le mélangent au cuivre (pour faire de l’or rouge), au cuivre et à l’argent (or rose), à l’argent (or vert), au fer (or gris), nickel ou palladium (or blanc) ou encore à l’aluminium (or violet). La fabrication d’alliages de 9 et 14 karats, au lieu des 18 karats traditionnels, a pour conséquence de réduire le prix des bijoux en or, d’accroître la demande et donc de tirer à la hausse la production qui a pu doubler en moins de 20 ans.

L’industrie consomme également de plus en plus d’or. Elle absorbe à l’heure actuelle 10 % de l’offre. En effet, l’or bénéficie de vertus de résistance à la corrosion et de haute conductibilité électrique très recherchées en informatique, dans les hautes technologies et le bâtiment.

Le mécanisme de fixation des cours de l’or à Londres, presque centenaire, est sur le point d’évoluer…

 

Le diamant,

Le cours du diamant est fixé quant à lui par un indice « Rapaport » à New York qui établit hebdomadairement une moyenne des prix pratiqués dans les Bourses du Diamant et détermine ainsi le prix du diamant en dollar.

 

Tendances sur les marchés du diamant

En 2014, les prix des diamants ont reculés en moyenne de 4,2% ; de 7,8% pour l’or ; de 23% pour l’argent et de 14,9% pour la platine.

En début d’année 2018, les prix des diamants repartent à la hausse, après 4ans de baisse. Les diamants bruts se négocient 10 à 15 % plus chers qu’en décembre 2017 et le Rapaport a augmenté le prix des diamants taillés (ronds entre 0.30 et 1.49 carats) le 02 Février 2018.

Aussi, le manque de confiance croissant envers les institutions financières montre un engouement certain pour le diamant. En effet, l’apparition répétitive de nouvelles lois au cours de l’année 2016 ont conduit progressivement les investisseurs à se tourner vers le diamant. Malgré le fait que le cours du diamant puisse connaitre parfois des années meilleures que d’autres, il n’en reste pas moins un bon placement financier. En effet, le diamant étant un produit financier qui se raréfie, du fait de l’absence de découverte de nouvelles mines, et l’épuisement des mines actuelles, celui-ci gagne en valeur au fil des années. D’ailleurs, les diamants d’exceptions, vendus aux enchères ne cessent d’atteindre des prix records.

Si vous souhaitez acheter du diamant, n’hésitez pas à nous contacter, nous vous recevrons dans nos Bureaux de Paris ou d’Anvers afin d’étudier votre projet.

tableau projection offre/demande diamant brut

DIAMANT GEMS Diamantaire Paris et Anvers.