pictogramme de diamant

Liste des traitements des pierres de couleur et pierres fines

De nos jours, la grande majorité des pierres de couleur sont malheureusement traitées. Cela résulte du fait que les gemmes exemptes de toute inclusion et possédant de très belles couleurs sont devenues quasiment introuvables. C’est pourquoi, les producteurs ont recours à différents traitements dont certains ne sont pas tolérés. Voici les plus courants :

 

La CHAUFFE : Aussi appelée Bâta Kumbalâ, cette technique consiste à chauffer une gemme de façon à en améliorer la couleur et la pureté.

 

La CHAUFFE avec ADDITIFS : Son nom anglais est Deep Diffusion Treatment.
Cette technique consiste quant à elle à diffuser en profondeur des additifs tels que le beryllium dans la pierre ; ce qui a pour but d’obtenir des couleurs, totalement différentes des pierres originelles, généralement très rares dans la nature, comme par exemple la couleur orange de certains saphirs.

 

Ces deux traitements sont tolérés sur le marché, mais ils sont précisés sur le certificat quand ces pierres sont examinées en laboratoire.

 

traitement des gemmes
 

Au contraire, les deux traitements ci-dessous, sont considérés comme une tromperie par les négociants. Pourtant, certains producteurs indélicats n’hésitent pas à en faire usage. La plus grande vigilance est donc de mise lorsque vous achetez des gemmes d’une certaine importance.

 

L’IRRADIATION : Comme son nom l’indique, certaines pierres sont irradiées. Cela n’a pour seul et unique effet que d’améliorer la couleur d’une gemme. Cette technique, en plus d’avoir un effet limité dans le temps, représente un danger évident pour la santé.

 

irradiation
 

Le REMPLISSAGE : Certaines pierres peuvent présenter des fêlures qui sont comblées grâce à des substances diverses: huile colorée, résine, ou encore verre haute densité. Non seulement cette technique masque la fragilité des pierres en question, mais, qui plus est, elle en améliore la couleur de façon complètement artificielle.

 

remplissage
 

SYNTHÈSES : Les gemmes ne présentant aucune inclusion sont dans la majorité des cas des pierres de synthèse.
En effet, à l’état naturel, la plupart des gemmes et en particulier les pierres précieuses telles que le rubis, le saphir, mais surtout l’émeraude sont incluses.
De telles gemmes pures sont extrêmement rares. C’est un point important qu’il vous faut prendre en compte lorsque vous investissez dans une pierre.
N’hésitez pas à demander un certificat. Celui-ci représente un gage de sécurité.

 

IMITATIONS : Il existe de nombreuses pierres qui sont utilisées pour en imiter d’autres dont la valeur est beaucoup plus élevée comme par exemple la spinelle que certains vendeurs font passer pour du rubis.
Une autre tromperie courante consiste à fabriquer des doublets ou des triplets qui sont un assemblage de pierre naturelle avec une pierre synthétique ou une imitation.

 

NOTRE CONSEIL : Demandez toujours un certificat émanant d’un laboratoire indépendant lorsque vous décidez d’investir dans une pierre précieuse.
Vous serez ainsi sûr de la qualité de celle-ci ; vous connaîtrez son origine ainsi que les traitements éventuels qu’elle aura pu subir.

 

Vous ne trouverez chez nous que des gemmes de qualité dont les plus belles pièces sont systématiquement certifiées.

 

 

Phénomènes optiques des gemmes

De nombreuses gemmes semblent jouer avec la lumière lorsqu’elles sont observées sous une source de lumière directe. Ces phénomènes sont dus à la présence de différentes inclusions qui provoquent des interférences quand la lumière frappe les pierres. Celles-ci sont généralement taillées en cabochon de façon à accentuer ces effets.

 

soies Les SOIES sont des nids de fines aiguilles sur lesquels la lumière se réfléchit, ce qui crée un effet soyeux à la surface de la pierre, d’où leur nom.
chatoyance La CHATOYANCE appelée aussi « oeil de chat » est due à des aiguilles parallèles qui provoquent l’effet d’une mince bande linéaire qui comme son nom l’indique ressemble à un oeil de chat.
asterisme L’ASTERISME est un phénomène causé par la présence de longues aiguilles qui s’entrecoupent créant ainsi des étoiles à 4, 6, ou 12 branches.
adularescence L’ADULARESCENCE est quant à elle provoquée par une inter-croissance des cristaux dans le feldspath qui donne, dans la plupart des cas un effet blanc-bleuté à la pierre.
aventurescence L’AVENTURESCENCE est une réflexion scintillante de la pierre due à des interférences de la lumière créées par des inclusions en forme de paillettes.
iridescence L’IRIDESCENCE, sorte de lumière prismatique, résulte de la réfraction de la lumière par les différentes couches cristallines d’une gemme.
labradorescence La LABRADORESCENCE est une série de couleurs vivaces sur de larges surfaces dues à des couches mâclées de felspath.
opalescence L’OPALESCENCE à ne pas confondre avec l’adularescence est un effet laiteux que l’on peut observer dans les opales communes. Ce sont les sphères de silice qui composent les opales qui en sont la cause.
jeux de couleurs Les JEUX DE COULEURS que l’on peut observer dans les opales précieuses sont la résultante de la diffraction de la lumière à travers les couches successives de silice qui composent les opales.
effet alexandrite L’EFFET ALEXANDRITE que l’on peut observer dans la pierre du même nom, entre autre, provient des différentes façons qu’ont certaines structures cristallines d’absorber lumière du jour et artificielle.